Donbass : deux ans après la signature de Minsk-II

Spoutnik, 12 février 2017

Deux ans se sont écoulés depuis la signature des accords de Minsk-2 sur le règlement dans le Donbass, mais après une brève accalmie la guerre a repris de plus belle. Pour le chef de la république autoproclamée de Lougansk, il ne reste qu’à espérer que les garants de Minsk-2 forceront Kiev à revenir au dialogue.

 

Kiev se dérobe constamment à ses engagements dans le cadre des accords de Minsk, a déploré dimanche Igor Plotnitski, dirigeant de la République populaire autoproclamée de Lougansk, à l’occasion du deuxième anniversaire de la signature des accords.

« L’Ukraine s’obstine à ne pas honorer ses engagements. La réalisation du slogan « Ni paix, ni guerre » offre de nombreux avantages à Porochenko. Cela lui permet de réitérer ses demandes d’argent à l’Occident pour lutter contre « l’agression russe », de détourner le mécontentement de la société ukrainienne en accusant de tous les maux la guerre et les « séparatistes » et de tenir dans les tranchées à une grande distance de la capitale les partisans les plus fervents du troisième Reich », a dit Igor Plotnitski cité par l’agence Louganskinformcentre.

Selon lui, la dernière flambée du conflit, provoquée par Kiev, a mis une croix sur les acquis médiocres dans le cadre des accords de Minsk et témoigne de l’intention des autorités ukrainiennes de renoncer officiellement à leur réalisation.

Le dirigeant de la république de Lougansk espère cependant que les pays du format Normandie forceront le pouvoir ukrainien à revenir au dialogue de paix.

« La réalisation des accords de Minsk est l’unique moyen de restaurer la paix sur le sol du Donbass », a-t-il souligné.

Entre-temps, la guerre continue de faire rage. Aujourd’hui dimanche, le commandement de la république de Donetsk a fait état de 1 300 nouveaux tirs d’armes lourdes dans les 24 dernières heures.

sources